Safety Culture

À la raffinerie, c’est dans la salle de formation en sécurité qu’ont lieu un grand nombre des séances du programme de sécurité.

Culture de sécurité

Pour nous, la sécurité est un mode de vie. En mettant en œuvre divers programmes qui instillent une culture de sécurité dans toutes nos activités, nous cherchons à améliorer les comportements personnels, les procédures d’exploitation et la santé au travail afin de protéger nos employés, les communautés où nous travaillons et l’environnement.

Cette culture de sécurité transparaît dans toute l’entreprise et dans les gestes quotidiens de nos employés. Pour que cet engagement devienne plus personnel, nous avons créé une campagne « Safety: Our Way of Life » qui présente des images de la famille d’un membre du personnel et cite cette personne qui indique pourquoi sa famille est une raison de travailler de manière sécuritaire.

Les blessures au travail constituent un des principaux critères pour mesurer la sécurité. L’indicateur que nous utilisons est la fréquence des blessures consignées, à savoir le nombre de blessures qui surviennent par tranche de 200 000 heures de travail, soit l’équivalent de 100 années de travail à temps plein. Les blessures à comptabiliser sont celles qui ne peuvent être soignées sur place (qui exigent, par exemple, des points de suture ou des médicaments sur ordonnance) ou qui empêchent un employé de travailler le lendemain.

Grâce en partie à notre engagement quotidien envers la sécurité, la raffinerie s’apprête à franchir la barre des 1,8 million d’heures de travail sans absence d’un membre du personnel résultant d’une blessure. Depuis 2009, la fréquence des blessures consignées a diminué de 45 %. Actuellement, la fréquence moyenne pour l’ensemble de l’entreprise est de 1,41. Notre but est de faire passer ce chiffre à 0,2 au cours des quatre prochaines années et de dépasser ainsi largement les moyennes de l’industrie.