La mise en service du récupérateur de soufre de la raffinerie en 2008 a permis de réduire de 55 % les émissions de SO2.

Unité de récupération du soufre

Ces dernières années, la raffinerie s’est résolument donné pour objectif de réduire les émissions de dioxyde de soufre (SO2) en améliorant les procédés et en appliquant une nouvelle technologie de contrôle. Ces efforts ont entraîné une réduction globale des émissions de SO2 de 55 % entre 2003 et 2009.

En 2008, la compagnie a investi 70 millions de dollars dans une unité de gaz résiduaires qui récupère le soufre en le séparant de ces gaz par un procédé chimique et en le transformant en soufre fondu recyclable. Cette récupération supplémentaire du soufre permet à la raffinerie d’avoir des émissions de SO2 parmi les plus faibles des raffineries canadiennes, environ un cinquième du taux autorisé par le gouvernement.