Vivre nos valeurs

  • Autres Histoires

  • Pionnières du football

    Plusieurs employées d’Irving Oil se sont entraînées pour l’expérience de leur vie.... En savoir plus

  • Coudées franches pour la baleine franche

    John était celui qu’il fallait pour aider la baleine franche.

    En savoir plus
  • Toute une famille

    La famille d’Andrew a grandi de différentes manières.

    En savoir plus
  • Reconnaissance du service

    Notre épinglette à l’effigie du castor a été conçue par le sculpteur renommé Michael Rizzello.... En savoir plus

{alt}

L’emblème du castor symbolise nos valeurs d’ardeur au travail et de dévouement.

Les valeurs auxquelles nous croyons façonnent et guident notre entreprise, qu’il s’agisse d’offrir le meilleur service à la clientèle ou de tenir parole. Nous apprécions aussi les gens pour ce qu’ils sont, au travail et en dehors.

Au cours des années, nos employés ont rapporté beaucoup d’histoires décrivant comment leurs collègues ont incarné à leur manière nos valeurs. Que ce soit par un petit geste ou un grand, tous les exemples ont laissé une impression durable.

Fiers de travailler avec de tels collègues

« Je suis tellement fier de travailler avec les gens d’Irving Oil. J’ai beaucoup de chance d’appartenir à une organisation où il y a des gens qui ont un tel caractère et de telles valeurs. »

« Notre entreprise a écrit "il ne suffit pas de lire ou d’écrire nos valeurs, il faut les vivre". J’ai vu tellement de modestie chez des membres du personnel d’Irving Oil qui apportent des contributions considérables à l’entreprise et à la communauté. L’un d’eux, qui fait régulièrement du bénévolat à la Romero House (soupe populaire) s’est taillé une réputation sans égal pour ses pâtisseries. Chaque mois, il confectionne un gros gâteau pour tous les enfants de la Romero House afin de célébrer leur anniversaire. »

Parole donnée, parole tenue

« Quand j’ai postulé chez Irving Oil, j’ai présenté un curriculum vitae et j’ai rempli un formulaire que j’ai donné à un gestionnaire des ressources humaines. Ma stratégie dans toute demande d’emploi était de la présenter et de faire un suivi par des appels téléphoniques pour que l’employeur connaisse mon intérêt sincère. J’ai appelé le gestionnaire deux ou trois fois dans les journées qui ont suivi ma demande, jusqu’à ce qu’il m’assure que l’entreprise n’embauchait pas, mais qu’il m’appellerait quand ce serait le cas. Le temps a passé, j’ai obtenu un autre emploi et j’ai cessé de penser à mon idée de travailler ici. Dix-huit mois plus tard, j’ai reçu un appel du gestionnaire, qui m’a appris que la société embauchait et qu’il voulait me donner rendez-vous pour une entrevue.

En tenant parole, ce gestionnaire a incarné nos valeurs. »

Commentaires positifs

« J’ai commencé à travailler chez Irving Oil il y a peu de temps, et j’apprécie vraiment tous les commentaires positifs qu’on y donne. Je reçois toujours un "merci" si jamais j’ai dû travailler tard ou quand j’aide quelqu’un. C’est nouveau pour moi, car mes anciens employeurs parlaient beaucoup du concept des commentaires positifs, mais sans le mettre en pratique. »

« J’ai su que j’avais trouvé le bon employeur à la réaction qu’a eue un responsable à une petite erreur de ma part. Je lui avais demandé de remplir quelque chose qui ne lui était pas destiné et dont j’aurais dû m’occuper. J’étais encore en apprentissage à mon poste et je lui ai envoyé un courriel pour m’excuser de mon erreur. Voici la réponse qu’il m’a donnée :

"Quand on ne fait rien, on ne fait pas d’erreur, mais on ne produit rien non plus. Continue à bien travailler et on se souviendra de ce qui était bon."
J’ai su alors que j’avais trouvé une bonne entreprise où travailler et que ce sont les gens qui y sont employés qui font de cette entreprise un bon endroit où travailler. »

« Va passer du temps avec ta famille »

« En mai dernier, on a diagnostiqué un diabète de type 1 à ma fille de 4 ans. Elle a été admise à l’hôpital pour une semaine pour stabiliser son taux de glucose avant que nous puissions la ramener à la maison. Je devais être présent pour apprendre à m’occuper d’un enfant diabétique. J’ai appelé mon gestionnaire pour lui dire que je devrais prendre sans tarder quelques jours de congé pour être avec ma femme et ma fille, sans oublier mon autre fille de 2 ans, qui était à la maison. À mon emploi précédent, dans une autre entreprise, je ne pense pas que ça aurait été possible ni que je l’aurais demandé, mais quand je l’ai appelé, il ma dit : "Va rejoindre ta famille qui a besoin de toi. Le travail sera encore là quand tu reviendras." Ça m’a beaucoup réconforté à un moment où ma femme et moi étions bouleversés par la nouvelle.

Ces trois journées de congé nous ont permis, à ma femme et à moi, d’apprendre quoi faire au quotidien et de ramener notre fille à la maison. Elle a maintenant 5 ans et demi, elle va à la maternelle et elle a la même vie que les autres enfants. Mon gestionnaire a fait preuve de respect pour moi en tant que personne et il m’a donné un exemple que je vais suivre avec mes propres employés. Pour moi, c’est le genre de choses qui fait de cette entreprise un bon endroit où travailler et je pense que cette personne représente très bien l’entreprise. Elle se reconnaîtra et je lui dis encore une fois : merci! »