Lyne et Jolee

Lyne raconte l’histoire de sa fille Jolee

Notre histoire commence en février 2003 lorsque Jolee, d’à peine 15 mois, contracte un vilain rhume suivi d’une poussée de fièvre. Comme toute bonne mère faisant de son mieux pour prendre soin de ses enfants, je l’amène chez notre médecin de famille qui lui fait passer une radiographie du thorax. À la suite d’examens plus poussés et d’un transfert au Centre de santé IWK à Halifax, il s’avère que Jolee a un neuroblastome (une tumeur située dans la région thoracique). On lui extrait cette tumeur trois semaines plus tard, au terme d’une opération chirurgicale de 5 heures. En rentrant à la maison, nous savions que les consultations de suivi seraient cruciales pour sa santé.

Nous avons dû fréquemment nous rendre à l’IWK. La sœur de Jolee, Alana, âgée de 3 ans à l’époque, a subi les nombreux trajets que sa cadette devait faire pour retrouver la santé. En 2010, année de son dernier examen de routine à l’IWK, Jolee obtient enfin son congé de l’hôpital et c’est un bonheur pour tous que d’avoir surmonté cette douloureuse épreuve! Malheureusement, en février 2012, Jolee, souffrant depuis près de trois semaines de maux de dos, est de nouveau transférée à l’IWK où on lui diagnostique une leucémie lymphoblastique aiguë. Elle est alors obligée, à l’âge de 10 ans, de subir quatre traitements de chimiothérapie, alors qu’elle n’avait pas eu à en suivre la première fois! C’est injuste! Par contre, nous sommes soulagés qu’elle soit de nouveau à l’IWK parce que nous savons que, dans sa situation, il n’y a pas meilleur endroit où se faire soigner.

Nous demeurons à Belledune, au Nouveau-Brunswick, c’est-à-dire à 5 h 30 de route d’Halifax. Pour l’instant, Jolee répond très bien à ses traitements et j’ai bon espoir qu’elle se remettra aussi bien que la première fois. Le programme Fuel the Care d’Irving Oil nous donne un coup de pouce pour les coûts occasionnés par cette épreuve… parce que, pour cet épisode de cancer comme pour le premier, nous savons qu’il va y avoir de multiples trajets. Recevoir l’aide d’un programme comme celui-ci compte donc beaucoup pour nous!