Pour en savoir plus sur ces majestueux mammifères, visitez l’aquarium de la Nouvelle-Angleterre.

L’avenir de la baleine noire de l’Atlantique Nord dépend de la relation entre des scientifiques qui comprennent bien l’animal et des entreprises comme Irving Oil qui se préoccupent sincèrement de son avenir."

Moira Brown, chercheuse principale,l'aquarium de la Nouvelle-Angleterre.

Moira Brown, Senior Scientist, New England Aquarium

Baleine franche


Il y a près de vingt ans, Irving Oil et l’Aquarium de la Nouvelle-Angleterre ont formé un partenariat qui a résulté en un milieu plus sûr pour la baleine noire de l’Atlantique Nord, aussi appelée baleine franche.

La collaboration entre Irving Oil et l’Aquarium ainsi qu’avec les chercheurs, les universitaires, les pêcheurs et les groupes environnementaux, a permis de tenir les corridors de navigation de la baie de Fundy à l’écart d’une aire sensible de l’habitat de cette baleine; c’était la première fois que des voies de navigation étaient modifiées pour protéger une espèce en danger. Depuis lors, aucune collision entre un bateau et une baleine n’a été signalée dans ces corridors et la population de ces cétacés a doublé depuis le début de la recherche, il y a 35 ans.

Chaque année, en été et en automne, des chercheurs rattachés à l’Aquarium sillonnent la baie de Fundy pour recenser la baleine noire. Ces recensements permettent aux scientifiques de relever des renseignements qui sont analysés pendant l’hiver et utilisés pour créer et perfectionner des programmes destinés à mieux protéger l’espèce.


NOUS INTENSIFIONS NOS EFFORTS DE CONSERVATION

Notre partenariat connaîtra une année stimulante du fait que nous entendons poursuivre notre collaboration de manière à intensifier nos efforts de conservation. En fait, nous voulons étendre la région étudiée pour inclure deux nouveaux secteurs : le bassin Roseway, au large de la Nouvelle-Écosse, et la baie des Chaleurs, au nord du Nouveau-Brunswick. Par ailleurs, nous mettons à l’essai l’application Whale Alert à bord de nos navires et nous étudions la possibilité d’utiliser d’autres technologies de pointe pour appuyer nos efforts.